EXPOSITION

Simon Poligné, Retour à l'hypothèse > 27 janv. au 22 avril 2018

Simon Poligné, Le magicien, gouache et collage , 2010


Dans son atelier à Rennes, Simon Poligné développe un travail pictural qui dépasse peu à peu le cadre du tableau pour se prolonger dans l’espace. Ses peintures empruntent à l’histoire de l’art mais aussi au design et recomposent des espaces intérieurs au propre comme au figuré : des tableaux mystérieux aux couleurs irradiantes côtoient des installations aux matériaux multiples qui se propagent au sol, au mur, au plafond pour composer des environnements. La juxtaposition, le frottement, la contradiction provoquent des frictions esthétiques qui semblent être une force motrice essentielle de son travail. Si les peintures de Simon Poligné sont abstraites, elles remettent néanmoins en jeu des images familières. Des espaces intérieurs : pièces, meubles, luminaires, consoles, motifs apparaissant pour se laisser contaminer par des entrelacs, des ondulations, des dégradés en arrière-plans, rappelant le paysage, des végétaux ou des minéraux. Comme des maisons abandonnées, les peintures de Simon Poligné gardent autant les traces intimes de l’intérieur que celles de l’extérieur proliférant sans limites. Le « hors-champ », toujours présent dans ses peintures, rappelle sans cesse l’importance de la forme, la loi du cadre qui choisit ce qui sera montré et pourtant nous laisse dans le mystère persistant de ce qu’il omet. Le potentiel de ce que nous ne pouvons voir, de ce que nous ne pouvons dépasser, ce qui se passe derrière l’image est un des thèmes récurrent de son travail.

 

GALERIE DE L'ARTOTHEQUE- Salle du Temple, Place Notre-Dame 35500 VITRE

Horaire d'ouverture : du vendredi au dimanche 14h-18h ainsi que du mardi au vendredi sur rendez-vous pour les groupes.

 

 

EXPOSITION

Vincent Malassis, Chronique > 20 oct. au 22 déc. 2017

Vincent Malassis, De la série Chronique, 2017


Photographe et artiste sonore, Vincent Malassis développe depuis plusieurs années un travail plastique et sociologique dont l'expérimentation constitue le socle d'une démarche artistique apparemment proche du documentaire. Et pourtant lorsqu’il s'approprie un territoire pour livrer le portrait d'une communauté ou d'une ville, il questionne le réel en lui conférant une dimension fictionnelle par les mises en scène qu’il opère. On oppose traditionnellement la photo-graphie mise en scène à la photographie documentaire. La première, sous l’influence du théâtre, du cinéma ou de la peinture vise non pas un moment de vérité mais à raconter une histoire alors que la seconde est hostile à la narration et aborde les sujets dans une frontalité, une rigueur distanciée donnant aux images une valeur d’attestation, de témoignage venant avant tout informer. Le travail photographique de Vincent Malassis oscille entre ces deux catégories et joue plus largement avec les croisements qui existent entre la photographie de mode, la photographie documentaire et le cinéma.

Invité par l’artothèque en résidence de création, il a souhaité aborder la ville de Vitré sous l’angle du portrait : de personnes et de paysages. L’exposition Chronique qui résulte de cette résidence présente un ensemble d’œuvres photographiques de différents formats ainsi qu’une installation sonore. Une conversation avec lui permet de comprendre son approche du territoire ainsi que le développement de son projet.

 

Vue panoramique de l’exposition Chronique :

http://www.panoramic-360.info/vincent_malassis/tour.html

 

GALERIE DE L'ARTOTHEQUE- Salle du Temple, Place Notre-Dame 35500 VITRE

Horaire d'ouverture : du vendredi au dimanche 14h-18h ainsi que du mardi au vendredi sur rendez-vous pour les groupes.

 

 

Paul Pouvreau, Des choses à part > 30 septembre 2017

Paul Pouvreau, So light, 2016

L’œuvre de Paul Pouvreau se compose et se nourrit d’objets de tous les jours, de sujets de peu d’importance, de la banalité, du quotidien. Depuis les années 80, il explore des objets ordinaires tels que des ustensiles ménagers, emballages, journaux, cartons, sacs en plastique comme autant de signes visuels dialoguant avec notre espace quotidien. Il donne aux éléments qu’il travaille une existence propre visant, comme chez le poète Francis Ponge, à atteindre au plus juste la matérialité des choses et des objets. Ceux-ci qu’ils soient de l’ordre de l’emballage (cartons, sacs) ou du résidu gardent en eux les spécificités de ce qui les constituent tout en étant investis d’une mise en forme et d’un poids nouvellement acquis. Au cœur de cette œuvre où se révèle la différence qui existe entre objet et chose, se situe une question fondamentale : celle de repenser notre rapport au monde et aux objets environnants.

 

En parallèle de cette exposition, la médiathèque de Vitré présente l’élaboration de la recherche de l’artiste à travers un ensemble de documents et sa collaboration avec la styliste Karen Gastinel qui  a conçu, pour certaines de ses prises de vue, des vêtements et des parures issus d’objets et de matériaux de récupération. Enfin, sept déchèteries du SMICTOM Sud-Est 35 exposent sur leur site des œuvres en extérieur de Paul Pouvreau : Valoparc à Vitré, Châtillon-en-Vendelais, Châteaubourg, Bais, Noyal-sur-Vilaine, La Guerche-de-Bretagne, Retiers.

 

 

Vue panoramique de l’exposition Des choses à part :

http://www.panoramic-360.info/deschosesapart/paul_pouvreau.html

 

 

GALERIE DE L'ARTOTHEQUE- Salle du Temple, Place Notre-Dame 35500 VITRE

Horaire d'ouverture : du vendredi au dimanche 14h-18h ainsi que du mardi au vendredi sur rendez-vous pour les groupes.

 

 

 

INTERACTIONS. Une autre approche de la collection > 16.04.2016

Christian Milovanoff, Le Louvre revisité, Andrea Mantegna, «  La Vierge de la Victoire », 1986.

Un confident pour la Marquise, tapissier d’ameublement, Louvrage chromatique, 2016, cabriolet Louis XV

Artistes/Artisans. Cette exposition présente un regroupement de photographies de la collection de l’artothèque de Vitré et du Fonds départemental d’art contemporain d’Ille-et-Vilaine mis en relation avec des objets spécifiquement créés en écho à ces œuvres par des artisans d’art notamment de Vitré et de ses alentours.

Qu’elles soient liées au portrait, au paysage, à l’histoire de l’art, méticuleusement cadrées, mises en scène ou prises sur le vif, les photographies soumises à l’interprétation des artisans ont préalablement été sélectionnées pour leur capacité à évoquer une matière, une forme, un objet. Marqueteur, ferronnier, joaillier, tapissier, bourrelier, styliste revisitent ces œuvres avec leur créativité, les spécificités de leur métier et leur savoir-faire complexe. Ce projet offre ainsi une lecture inédite des photographies par un choix qui ne privilégie pas un discours mais des productions dans lesquelles se révèle l’empreinte de la main : la trace de cet « organe de connaissance » dont l’historien de l’art Henri Focillon faisait l’éloge. Il a également pour objectif de donner une perception et une compréhension du travail de l’artiste et de l’artisan, de ce qui les sépare et de ce qui les lie historiquement et aujourd’hui.

 

Vue panoramique de l’exposition Interactions :

http://www.panoramic-360.info/interactions/interactions.htm