L'artothèque de Vitré

Espace de prêt de l’artothèque, David Michael Clarke, Barcelona Chairs [all-weather version], 2017


L’artothèque de Vitré, située en Bretagne, est un lieu de sensibilisation à l’art contemporain. Née en 1983 sous l’impulsion du ministère de la culture, elle soutient la diffusion de l’art contemporain par la mise en place d’expositions, de résidences de création, d’aides à la production d’œuvres et de livres mais également par le prêt de sa collection et par les actions de son service éducatif.

 

L’artothèque dispose de deux espaces dédiés à l’art contemporain : une galerie d’exposition et un espace de prêt d’œuvres d’art.

 

L’artothèque de Vitré est largement reconnue au niveau national pour l’ensemble de sa collection photographique qui s’est constituée dès le début des années 90 grâce à Bernard Lamarche-Vadel qui en fut le directeur artistique de 1989 à 2000. La collection compte aujourd’hui plus de 1200 œuvres uniques ou multiples (photographies, estampes, sculptures) mises à la disposition du public. Elle offre un panorama de la création contemporaine et s’enrichit tous les ans de nouvelles acquisitions.

 

La collection est composée en partie par les œuvres de ces artistes : Pour la photographie : Lewis Baltz. Philippe Bazin. Florence Chevallier. John Coplans. Stéphane Couturier. Richard Dumas. Patrick Faigenbaum. Lee Friedlander. Hamish Fulton. Julie Ganzin. Yves Guillot. Laura Henno. William Klein. Mireille Loup. Corinne Mercadier. Pascal Mirande. Helmut Newton. Paul Pouvreau. Bernard Plossu. François Poivret. Bettina Rheims. Denis Roche. Willy Ronis. Georges Rousse. Magdi Senadji. Jun Shiroaka. Malick Sidibé. Keiichi Tahara. Patrick Tosani. Yves Trémorin…Pour les estampes: Pierre Alechinski. Arman. Geneviève Asse. Eduardo Arroyo. César. Henri Cueco. Ernest Pignon-Ernest. Gérard Garouste. Hans Hartung. Sol Lewitt. Joan Mitchell. Najia Méhadji. François Morellet. A.R. Penck. Françoise Pétrovitch. Jean-Pierre Pincemin. Edouard Prulhière. Pierre Soulages. Barbara Thaden. Bram Van Velde. Jacques Villeglé…

 

 

 

Espace de prêt de l'artothèque de Vitré

6, rue de Verdun

35500 Vitré

Tél. : 02 99 75 07 60

 

 

 

EXPOSITION

Miquel Mont, Traces et affects > 2 juin au 16 sept. 2018

Miquel Mont, Collage : photo atelier février/ cartons laqués, 20 X 30 cm, 2018


 

« L'œuvre de Miquel Mont se définit comme une recherche sur les conditions, les contextes et les limites de la peinture de sa conception à son exposition. À partir du seul usage d'un vocabulaire et d'une grammaire radicalement ramenés à leur plus simple expression - couleur, matière, geste et support  - chacune de ses réalisations est une tentative de renouveler l'équilibre subtil entre le processus de mise en œuvre et l'expérience première de vision, inhérente à la peinture. […] Chez lui, le tableau demeure un élément central de la peinture. Il ne le condamne pas, mais continue à l’explorer en le maintenant en équilibre entre affirmation et déconstruction. À partir du tableau, ce sont les supports et les formes éventuelles de la peinture qui sont questionnés. L’architecture, dans son caractère à la fois esthétique et utopique, mais aussi dans ses fonctions sociales, devient souvent un référent à l’aune duquel il mesure la pratique picturale, et la fonction de l’art en général. De l’aplat monochrome et décoratif au lettrage ostentatoire d’une appellation commerciale, Miquel Mont investigue toute une gamme d’interventions où la peinture, pragmatique et tenue à distance de l’interprétation subjective, alimente une réflexion politique sur l’économie des signes, des couleurs et des matières dans l’espace urbain. La réalité est prise à partie par l’œuvre. Qu’elle soit clairement évidente ou à la limite de l’invisibilité, elle se mesure aux signes de pouvoir dans l’espace public. Sans bruit et en incitant le regard à ralentir sa course, l’œuvre de Miquel Mont produit ainsi des objets de plaisir et de pensée. » (Extraits) Olivier Grasser

 

 

GALERIE DE L'ARTOTHEQUE- Salle du Temple, Place Notre-Dame 35500 VITRE

Horaire d'ouverture : du vendredi au dimanche 14h-18h ainsi que du mardi au vendredi sur rendez-vous pour les groupes.

 

 

EXPOSITION

Simon Poligné, Retour à l'hypothèse > 27 janv. au 22 avril 2018

Simon Poligné, Le magicien, gouache et collage , 2010


Dans son atelier à Rennes, Simon Poligné développe un travail pictural qui dépasse peu à peu le cadre du tableau pour se prolonger dans l’espace. Ses peintures empruntent à l’histoire de l’art mais aussi au design et recomposent des espaces intérieurs au propre comme au figuré : des tableaux mystérieux aux couleurs irradiantes côtoient des installations aux matériaux multiples qui se propagent au sol, au mur, au plafond pour composer des environnements. La juxtaposition, le frottement, la contradiction provoquent des frictions esthétiques qui semblent être une force motrice essentielle de son travail. Si les peintures de Simon Poligné sont abstraites, elles remettent néanmoins en jeu des images familières. Des espaces intérieurs : pièces, meubles, luminaires, consoles, motifs apparaissant pour se laisser contaminer par des entrelacs, des ondulations, des dégradés en arrière-plans, rappelant le paysage, des végétaux ou des minéraux. Comme des maisons abandonnées, les peintures de Simon Poligné gardent autant les traces intimes de l’intérieur que celles de l’extérieur proliférant sans limites. Le « hors-champ », toujours présent dans ses peintures, rappelle sans cesse l’importance de la forme, la loi du cadre qui choisit ce qui sera montré et pourtant nous laisse dans le mystère persistant de ce qu’il omet. Le potentiel de ce que nous ne pouvons voir, de ce que nous ne pouvons dépasser, ce qui se passe derrière l’image est un des thèmes récurrent de son travail.